Société d'Histoire et d'Archéologie de Haguenau
 

Sur les traces du Haguenau du XIXe siècle

10 août 2018

 

Dans le cadre des « Vendredis de l’Histoire » la société d’histoire et d’archéologie de Haguenau en collaboration avec l’office du tourisme a proposé une intéressante découverte de l’architecture du XIXe siècle et du Reichsland de la cité de Barberousse.
Cette animation originale proposée par Marie-Antoinette Klein, avait lors de sa première édition hélas souffert d'une pluie battante.
Vendredi 10 août, une météo clémente a permis à une quarantaine de personnes de découvrir le riche patrimoine architectural haguenovien au XIXe siècle et du temps du Reichsland (1870-1918).


Offrir à certains particuliers aisés de belles résidences

Afin d’illustrer au mieux cette période, une sélection de bâtiments les plus emblématiques situés au centre-ville et dans « l’Ower Stadt » a permis de découvrir des constructions à des fonctions très diverses. Elles devaient répondre aux besoins croissants de l’administration, de l’expansion des fonctions militaires, du développement culturel et religieux mais aussi offrir à certains particuliers aisés des résidences privées.

Muni d’audiophones le groupe, parmi lequel un couple de Californiens, a ainsi pu suivre l’histoire de la ville en découvrant dans un premier temps la chancellerie (Musée Alsacien), la mairie et le Grand manège. Dans la rue des Roses les participants ont ensuite pu admirer quelques beaux hôtels particuliers dont celui de l’entrepreneur Reisacher qui d’ailleurs a été le maître d’ouvrage de nombreux bâtiments dont le musée historique. Après un petit coup d’oeil à la villa Denu, rue de la Mos le groupe a pu admirer la halle aux houblons ainsi que le bâtiment voisin destiné à l’origine  à la gendarmerie et hébergeant actuellement la Caisse d’Épargne.

Après l’économie, l’administration ou la vie militaire, les aspects religieux ont avec la synagogue ainsi que le foyer Capito et l’église de garnison.

En se rendant du côté du théâtre et de la Poste pour en découvrir leur histoire, Marie-Antoinette Klein en a profité pour présenter le pensionnat Ste Philomène. Enfin c'est avec l'école St Georges que s'est achevéé cette fort intéressante visite qui a permis de mettre en lumière non seulemet l'aspect architectural mais aussi le dynamisme de Haguenau au cours du XIXe siècle et du Reichsland. Dynamisme lié en partie au maire Xavier-Nessel qui au cours des 30 années de ses mandatures a su moderniser la ville.  Afin de découvrir le centre-ville, il a fait détruire en partie la seconde enceinte ainsi que certaines portes d'accès.

 
Sur les traces du Haguenau du XIXe siècle
Sur les traces du Haguenau du XIXe siècle

Voir toutes les actualités