Société d'Histoire et d'Archéologie de Haguenau
 

Au pays de Sainte-Odile

 

Pour son troisième voyage de cette année, la Société d'Histoire et d'Archéologie de Haguenau (SHAH) a proposé à ses membres de découvrir les villes d'Obernai et de Barr. 

 

Accueillie par Jean-Michel Boehler, professeur d'histoire émérite de l'université de Strasbourg, ancien président de la société d'histoire locale, une cinquantaine de participants a eu droit à un remarquable exposé sur l'histoire d'Obernai, ville de la Décapole qui, de par cette appartenance avait souvent une histoire proche de la ville de Barberousse. Cette ancienne ville impériale a su de tout temps profiter des richesses naturelles de sa situation, proche de la montagne avec son bois, des collines avoisinantes pour la vigne et de la plaine pour les céréales, entre autres cultures. La visite a débuté sur le Kirchberg dominant la ville permettant ainsi de bien comprendre l'évolution et l'urbanisation de la cité à travers les siècles. C'est aussi à cet endroit qu'est érigé le monument de l'ADEIF, en mémoire des soldats alsaciens-mosellans incorporés de force durant la Seconde Guerre Mondiale, morts ou disparus entre 1942 et 1945. 

 

Un million de touristes

Au cours d’une très agréable et riche balade à travers les rues de la ville, les amateurs d'histoire ont pu prendre connaissance des richesses du patrimoine, de la diversité architecturale ainsi que de l’évolution sociale et économique de la cité qui est visitée chaque année par près d’un million de touristes. Après un déjeuner dans un restaurant du centre-ville, le groupe s'est rendu à Barr pour y être accueilli par Renée Schneider, présidente de la Société d’histoire et Marlène Hatz, membre de cette association et guide. Bien installés à l’église Saint-Martin, les participants ont eu la chance d'écouter un exposé intéressant retraçant l’histoire riche et mouvementée de la ville de Barr, de ses origines à nos jours. Barr appartenait pendant de nombreux siècles à Strasbourg bénéficiant ainsi de privilèges, mais subissant aussi les aspects souvent négatifs de cette alliance. Un point particulier a été fait sur les richesses industrielles et artisanales de la ville avec leur grandeur et leur décadence qui ont contribué à transformer l’actuel Barr en cité dortoir et de villégiature. Le groupe s’est ensuite rendu au centre-ville découvrant les belles places, les beaux monuments, les riches demeures avec leurs fonctions et utilisations au cours des siècles mais surtout a eu le privilège de découvrir les ruelles peu empruntées par les touristes qui font tout le charme de cette cité.

 
Au pays de Sainte-Odile
Au pays de Sainte-Odile

Voir toutes les actualités